U4
muma - Fou de la Joconde Muma
Manuscrit du fou de La Joconde 16 pages 29,7 x 21 cm, manuscrites, cartable cartonné
techniques mixtes
Unica, 2016
Manuscrit autographe
CHF - / € -

Commander

Jacques Roman m’avait convoqué à la terrasse d’un café de L*. Au téléphone, sa voix était d’une fébrilité particulière, et j’avais pressentiqu’il avait à me faire quelque révélation d’importance.
Je le vis arriver marchant d’un pas plus pressé qu’à son habitude, portant sous le bras, comme un trésor précieux, une pochette en papier kraft. À peine s’était-il assis qu’il me tendit l’objet: «C’est un manuscrit. L’éditeur Bertram Rothe l’a reçu il y a quelques jours. Il a tout de suite pensé à moi, car il avait de la peine à le déchiffrer.» Dans la pochette se trouvait un cahier de format A4, dépecé rageusement (ou fébrilement ?) et dont il ne subsistait que quelques feuillets indépendants. Sur le premier d’entre eux, d’une encre délavée, était inscrit, affublé des initiales J. R., ce titre énigmatique: «Communication au monde de l’art sur le secret aveuglant de La Joconde». «On dirait l’écriture d’un fou », murmurai-je stupéfait.
«Mais ce fou-là pourrait tout aussi bien être de notre folie », me rétorqua Jacques, en prononçant le notre d’un ton sonore et grave. Et j’avais alors observé à l’encoignure de ses lèvres un sourire que je lui connaissais bien. «Je ne doute pas, avait-il ajouté, que ces pages soient l’œuvre d’un illuminé. Celui-ci avait-il l’intention de les adresser, de les communiquer, ou même de les publier? Peignait-il lui-même? Était-il écrivain?
Christophe Fovanna

Muma, né à Barcelone le 7 avril 1957, œuvre à Lausanne (CH) depuis 1986
Cinquième d’une famille d’onze enfants, Muma est né à Barcelone en 1957. Les souvenirs de la dictature franquiste le marqueront profondément, et feront de lui une personne engagée. Le bac en poche (1977), il quitte la maison parentale et s’installe en plein coeur de Barcelone, dans le Barri Xino, pour étudier la musique et faire ses premiers pas dans le monde de la peinture. La longue hésitation entre ces deux disciplines sera tranchée par un voyage à vélo en solitaire qui le conduira jusqu’au cœur de l’Asie.
Il retire de son voyage un besoin d’approfondir ses connaissances et de compléter sa formation intellectuelle et artistique. Pour ce faire, il s’installe à Lausanne (1986), il entre à l’Université de Lausanne (histoire de l’art), puis à l’École Cantonale d’Art de Lausanne, où il s’initie à la gravure.

Sa double formation lui font établir des ponts avec le monde des lettres: Béat Christen, Joan Brossa Clavegueram, Daniel Maggetti, Eugène, Jacques Roman.
A partir de 2000, Muma concrétise son travail dans des projets importants: exposition, installation et performance (Girona en 2003, Espace Culturel Assens en 2003, Vallauris en 2004 et Musée Historique de Lausanne en 2006).
Parallèlement au travail d’atelier, sa réflexion sur le lien social (constitutif de la polis), et les rituels collectifs (constitutifs du symbolisme de la société) trouvent dans ses performances le terrain de prédilection avec un succès croissant et une renommée qui traverse les frontières: Allumons la Mer (Barcelone 2009), Caminos de Fuego (Cordoue 2009), Le Jardin des Lumières (Musée National Suisse, Prangins 2008), Millénaire de Neuchâtel (2011), Lucioles Festival de la Cité Lausanne (2012).